25/02/2017

Le constat est alarmant : la biodiversitĂ© de notre rĂ©gion est menacĂ©e! En effet en 2009, le taux de boisement du Nord-Pas de Calais Ă©tait le plus faible de France avec 7.3% contre 27,1% de moyenne nationale. Ce manque de couverture forestière engendre de nombreux problèmes environnementaux : disparition de la biodiversitĂ©, Ă©rosion des sols, inondations…

Face Ă  cette urgence, Emmanuel Druon, le PDG de la sociĂ©tĂ© Pocheco* basĂ©e Ă  Forest-sur-Marque, a crĂ©Ă© l’association CanopĂ©e Reforestation. Celle-ci se donne pour mission de dĂ©velopper durablement la surface boisĂ©e, en cohĂ©rence avec la politique de la RĂ©gion Hauts-de-France qui souhaite doubler la surface boisĂ©e de la rĂ©gion avant 2030. Les habitants et les groupes associatifs locaux micro agissent pour agrandir des espaces boisĂ©s et le maillage Ă©cologique nĂ©cessaire au bon fonctionnement des Ă©cosystèmes.

Ne perdons pas le Nord : reboisons-le !

L’association CanopĂ©e Reforestation sollicite notre aide pour une plantation participative qui aura lieu le samedi 25 fĂ©vrier et dont l’objectif sera l’installation d’une haie de bocage de 230m, comportant 200 plants le long d’une becque** et d’un verger pĂ©dagogique chez un agriculteur. Au total ce sont pas moins de 689 arbres et arbustes qui seront plantĂ©s!

Ils ont besoin de renfort pour donner un coup de main à la plantation (faire des trous, mettre des végétaux en filets, tailler les racines).
Cette action se situe sur le site de Merris  (59270) de 9h30 à 16h.
Pour les bĂ©nĂ©voles inscrits toute la journĂ©e, le repas sera offert par l’agriculteur (sandwichs et soupe).
!! PrĂ©voir une tenue d’extĂ©rieur non salissante !!

*Entre Ă©cologie et compĂ©titivitĂ©, Emmanuel Druon, prĂ©sident de Pocheco, fabricant d’enveloppes de gestion, a fait le choix de l’écolonomie. Un modèle de croissance, vertueux et responsable, qui prĂ©serve la planète et les hommes et lui assure 70 % des parts de marchĂ© en France. Pour ceux qui l’ont vu, il apparaĂ®t dans le film Demain.

**En Flandre française on appelait ou on appelle encore localement becque (du néerlandais « beek ») les fossés de drainage de la plaine agricole, ou certaines petites rivières rectifiées ou recreusées pour améliorer leurs capacités de drainage. Elles sont aussi des limites de parcelles.